La maintenance corrective

Accueil » Maintenance » La maintenance corrective

maintenance corrective

Quand nous parlons de maintenance corrective, il est sous-entendu que la machine est tombée en panne et que l’opération d’intervention a pour but de remettre l’appareil en état. Cette maintenance peut être couplée à une maintenance préventive. On peut distinguer 2 types de maintenance corrective :

La maintenance corrective curative

Cette dernière a pour but la réparation complète de l’installation (ou de la machine) suite à identification du problème sans perturbation du process ou de l’utilisation du système rattaché à cette machine.
Par exemple un moteur d’essuie-glace de voiture cassé n’empêchera pas celle-ci de rouler. Une maintenance curative visera à remplacer le moteur défaillant par un moteur neuf afin de résoudre définitivement le problème.
En milieu industriel, il pourrait s’agir d’un dépoussiéreur dont le débit d’aspiration se verrait réduit à cause du colmatage des filtres. Cela n’empêchera en rien le process, il risque juste d’y avoir plus de poussière et de dépôts dû au manque d’aspiration. La maintenance corrective curative consisterait à remplacer les filtres à manche afin de redonner à la machine sa dépression initiale dans le but de remplir sa tâche à 100%.

La maintenance corrective palliative

La maintenance corrective palliative intervient lorsqu’un problème important ou bloquant, a été identifié. Ici, l’objectif est de réparer provisoirement le défaut afin de rétablir l’utilisation du matériel avant une maintenance curative ou une maintenance préventive.

Un tuyau d’arrosage qui fuit à cause d’un trou et réduisant fortement le débit d’eau se verrait réparé provisoirement par l’enroulement d’adhésif autour de la fuite dans le but de pallier au problème sur le moment.

Afin d’éviter tout risque futur d’une nouvelle fuite, la maintenance curative ou préventive à réaliser serait de remplacer le tuyau ou réduire sa longueur jusqu’à la fuite dans le but d’obtenir un tuyau parfaitement étanche.
Dans l’industrie, un convoyeur à bande dont la bande serait déchirée empêcherait toute utilisation de ce dernier. La solution serait dans un premier temps de ré-agrafer provisoirement la bande pour pouvoir réutiliser le convoyeur. Dans un second temps, lors d’une opération de maintenance curative permettra de corriger définitivement le problème par le changement complet de la bande ou une réparation par vulcanisation de celle-ci.

Ce qu’il faut retenir

Dans ces deux cas nous devons dans un premier temps identifier ou localiser le problème. Dans un second temps il sera nécessaire de mettre en place une solution afin de poursuivre la tâche. Il y a donc deux phases principales : le diagnostic : l’identification du problème (la cause, l’effet, la solution) et la réparation.