La maintenance préventive

Accueil » Maintenance » La maintenance préventive

maintenance préventive

La maintenance préventive se fait en amont d’une panne dans le but d’éviter une avarie de la machine. Cette maintenance préventive peut être réalisée aléatoirement, sans réel suivi des machines, ou elle peut être planifiée à intervalles réguliers.
L’un des objectifs de cette maintenance préventive est bien sûr de réduire les coûts via la diminution du budget de maintenance, réduire les opérations de maintenance corrective coûteuses ou encore la réduction de la charge de travail et l’économie des surconsommations (électrique, diésel, graisses et lubrifiants, pièces de rechange…) et aidera à une gestion plus appropriée des stocks.

Mais d’autre part, un matériel bien entretenu en temps et en heure améliorera les conditions de travail : un convoyeur à bande qui fuit et crée de la poussière, un moteur bruyant ou une courroie usée générera un inconfort sonore. On peut distinguer 3 sortes de maintenances préventives :

 

La maintenance préventive « systématique »

La maintenance systématique est planifiée sur la durée en fonction de l’utilisation du produit ou de l’élément. Par exemple le changement des filtres sur une climatisation de voiture se fait après une certaine durée afin d’éviter une pollution de l’habitacle et la prolifération de germes.

En industrie, il pourrait s’agir de la courroie d’une machine comme un aspirateur : le moteur électrique entraine une pompe comme un Roots par exemple via une courroie. Celle-ci se change en fonction du nombre d’heures ou après un certain temps.

La maintenance préventive « prévisionnelle »

Dans le cas de la maintenance prévisionnelle, il y a un suivi strict du matériel via des analyses ou des tests afin de déterminer l’état du matériel et définir la période d’intervention.

Par exemple, définir la qualité de l’eau d’une piscine via des analyses hebdomadaires voire journalière jusqu’à atteindre une qualité limite et définir la date de changement de l’eau.
Dans le secteur industriel, le suivi d’un matériel pneumatique comme un réservoir d’air comprimé possède un certificat définissant sa période d’utilisation. Il doit être contrôlé régulièrement pour déceler toute fuite ou défaut avant remplacement, réparation ou renouvellement du certificat d’épreuve.

La maintenance préventive « conditionnelle »

La maintenance conditionnelle se caractérise par la mise en place d’une maintenance lors de l’apparition de défauts ou de dommages pouvant entraîner une anomalie. Il s’agit d’une inspection visuelle aléatoire ou planifiée.

Pour illustrer, un pneu dont le témoin d’usure commençant à être usé, peut être utilisé. Visuellement, on constate que le témoin d’usure est atteint et donc que les limites techniques du pneu sont proches. Il faudra le changer rapidement.

En milieu professionnel, un convoyeur à bande dont la bande commence à être poinçonnée par la chute des pierres ou arrachée à certains endroits nous indique ce celle-ci devra être changée dans les meilleurs délais afin d’éviter un déchirement de la bande voire d’endommager l’installation.